Accueil NewsAnimes Dragon Ball Super : Super Hero : La date de diffusion française dévoilée !
Dragon Ball Super : Super Hero : La date de diffusion française dévoilée !

Dragon Ball Super : Super Hero : La date de diffusion française dévoilée !

par Inès Scarlet 8 juillet 2022

C’est officiel ! Le film Dragon Ball Super : Super Hero sortira dans nos salles de cinéma françaises le 5 octobre 2022. Pour rappel, le film est déjà disponible au Japon depuis le 11 juin. Et oui, ça va donc nous faire plus ou moins 4 mois d’attente avant qu’on puisse voir le film légalement en France… 

Twitter @Crunchyroll_fr

Date officielle et nouveau visuel pour Dragon Ball Super: Super Hero 

C’est dans un communiqué de presse que Crunchyroll en association avec la Toei nous font part de la nouvelle. Le film sortira donc en VOSTFR, mais également en VF, “avec les voix habituelles de la série”, nous précise le communiqué. On apprend aussi que DBS : Super Hero sera distribué dans plus de 60 pays en Europe, Afrique et au Moyen-Orient. 

Synopsis : 

L’armée du Ruban Rouge avait été détruite par Son Goku, mais des individus ont décidé de la faire renaître. Ils ont ainsi créé les cyborgs ultimes, Gamma 1 et Gamma 2. Autoproclamés les « Super Héros », ils lancent une attaque contre Piccolo et Son Gohan. Quel est le but de cette nouvelle organisation du Ruban Rouge ? Face à ce danger qui se rapproche, il est temps pour les vrais héros de se réveiller ! 

Teaser du film Dragon Ball Super : Super Hero

Toei veut sanctionner les enregistrements illégaux du film Dragon Ball Super: Super Hero 

3 000.

C’est le nombre de cas d’enregistrements illégaux qu’a recensé la Toei seulement 10 jours après la sortie du film au Japon. On les retrouve sur Twitter, Youtube ou encore Facebook entre autres… Et ce nombre est 10 fois supérieur à celui du précédent film Dragon Ball Super : Broly. La Toei compte bien répliquer et envisage d’entreprendre des actions en justice à l’encontre des pirates. 

10.

C’est le nombre d’années de prison qu’encourent ceux qui violent la loi des droits d’auteur. Mais ce n’est pas tout puisqu’à ceci peut s’ajouter une amende de 10 millions de yens. Ce qui représente un peu moins de 73 000 euros. 

Tout ceci vous étonne ? Eh bien, sachez que c’est loin d’être la première fois que Toei a recourt à ce genre de méthodes ! Quelques années plus tôt en 2018, plusieurs personnes ont été inculpées ou ont dû s’acquitter d’une amende pour avoir enregistré sans autorisation des films du géant de l’animation.

Parmi ces films piratés, on retrouve : Space Battleship Yamato Resurrection en 2010 et Mobile Suit Gundam 00 the Movie: A Wakening of the Trailblazer en 2011. C’est le cas aussi pour Magical Girl Lyrical Nanoha the Movie 2nd A’s en 2012 ou encore Le vent se lève en 2014. Et, plus récemment, le film Demon Slayer en mars 2021, ainsi que Detective Conan: The Scarlet Bullet en juin 2021 ont également fait l’objet d’enregistrements illégaux.

La Team te suggère aussi