Accueil NewsGaming L’EVO 2020 annulé et Ubisoft dans la sauce (EDIT2)
L’EVO 2020 annulé et Ubisoft dans la sauce (EDIT2)

L’EVO 2020 annulé et Ubisoft dans la sauce (EDIT2)

par Ludwig NightKing 4 août 2020

Ahlala, cette année 2020 ne sera définitivement pas comme les autres. Après Corona-chan qui a annulé pas mal d’événements (et c’est pas fini) et les manifestations anti-racisme qui ont enfin atteint le Super Saiyan…

On se dirige tout droit vers une saison 2 de #Metoo dans le secteur vidéoludique. Avec l’EVO 2020 qui se voit annulée pour les comportements douteux de son dirigeant et la firme française Ubisoft en plein scandale d’harcèlement sexuel. C’est vraiment chouette 2020 !

Pas d’EVO 2020 sous fond de pédophilie

https://medias.lequipe.fr/img-photo-jpg/l-evo-2020-a-ete-completement-annule-r-paul-evo/1500000001352856/0:0,1641:1094-624-416-75/58826.jpg
Pas de tournoi pour cette année les fighters

Avec le Covid-19, l’EVO 2020 n’allait déjà pas se dérouler comme d’habitude. Pas d’évènement physique dû à la crise sanitaire, cependant les organisateurs ont rebondi avec un event 100% online. Hélas pour les fans de fighting games, tout tombe finalement à l’eau et l’EVO 2020 est bel et bien K.O.

Les raisons ? Joey « MrWizard » Cuellar a été accusé de pédo-criminalité ainsi que d’agressions sexuelles. Le co-fondateur de l’EVO aurait demandé à des mineurs, contre rémunération, des exhibitions dans sa piscine. Certains témoignages allant encore plus loin (mais jamais dans le viol).

Smasher:Mr. Wizard - SmashWiki, the Super Smash Bros. wiki
Toi, moi, une piscine et c’est parfait

Avec ce tollé d’accusations sur les réseaux, certains éditeurs comme Capcom, NetherRealm ou encore Bandai Namco se sont retirés du tournoi. L’événement a été dans l’obligation d’être purement annulé et MrWizard viré. Celui-ci s’est exprimé sur Twitter et confirme bien les faits, même si ils datent d’une bonne dizaine d’années.

Le tournoi de fighting nous donne déjà rendez-vous l’année prochaine et a mis Tony Cannon à sa tête. Celui-ci devra s’assurer que ce genre d’affaires n’apparaissent plus. On lui donne bien du courage.

Ubisoft dans la tempête de l’harcèlement et agressions sexuelles

Alors que l’éditeur français est en pleine promo de son prochain Assassin’s Creed Valhalla, voilà qu’une affaire des plus compromettantes vient plomber l’ambiance. Selon le journal Libération, plusieurs individus (une bonne dizaine) dont le fameux Tommy François (ancien chroniqueur sur GameOne) et Maxime Béland, s’adonneraient à du harcèlement avec la gente féminine depuis plusieurs années.

Photos and pictures of Tommy François
Tommy François, vice-président de la ligne éditoriale

Ces hommes en question auraient eu des propos et actes déplacés à l’encontre de leurs collègues femmes ainsi que des cas d’agressions avérés sans qu’aucune sanction ne soit prise. Avec la révélation de cette affaire de grande ampleur, la direction de la firme a été dans l’obligation de réagir. Premièrement, Yves Guillemot, le PDG d’Ubisoft, s’est adressé à travers un looooooong message pour punir ces actes néfastes à la société. Ensuite, on a appris hier que Tommy François a été mis à pied, Maxime Béland viré ainsi qu’un autre individu à Toronto.

D’autres enquêtes auraient été ouvertes afin de punir les employés qui ne respectent pas la charte de la firme de Montreuil. Espérons que cette « mauvaise pub » permette de bien faire le ménage dans les rangs du studio.

Va falloir faire le ménage là dedans

EDIT: Une semaine après, où en sommes-nous ?

Les choses continuent de bouger du côté d’Ubisoft. Un nouvel article de Libération met grandement en cause le numéro 2 de la firme, Serge Hascoët, ainsi que la Directrice des Ressources Humaines, Cécile Cornet. Pour ce premier, il est accusé de vouloir “rétablir la créativité à coup de teub” de ses collaboratrices. Concernant Cécile Cornet, c’est d’avoir fait la sourde oreille et de proposer aux plaignantes de se taire ou de quitter la boîte. Chouette ambiance !

Avec ses accusations, Ubisoft n’a pas eu d’autres choix que de se séparer de ces deux éléments ainsi que de Yannis Mallat (directeur Ubisoft Canada). Yves Guillemot (PDG) assurera l’intérim pendant un moment. Cependant, ce dernier n’est pas à l’abri car contrairement à ce qu’il rapportait, il était bel et bien au courant de l’ambiance toxique qui régnait. Affaire à suivre…

EDIT2: Après plusieurs actions prises par le studio français, on apprend depuis hier que Tommy François, grandement mis en cause dans ces affaires, a finalement dû quitter l’entreprise. Pour le moment, Ubisoft reste muet concernant cette vague qui l’a frappée récemment. Une nouvelle conférence du studio devrait prochainement avoir lieu. Peut-être l’occasion pour enfin repartir sur de bonnes bases?

Source : gamergen

La Team te suggère aussi

1 Discussion

Ubisoft annule un jeu "King Arthur" triple AAA | Gaak 3 août 2020 - 16 h 01 min

[…] été annulé car le chief creative officier Serge Hascoet – qui a récemment quitté Ubisoft pour cause d’allégations de violence et de harcèlement – n’avait guère aimé les paramètres du […]

Reply

Laisse un commentaire