Accueil Critiques Ghost of Tsushima, bien plus qu’un voyage
Ghost of Tsushima, bien plus qu’un voyage

Ghost of Tsushima, bien plus qu’un voyage

par Zawarudo 5 août 2020

Yo les GAAKEURS ici Zawarudo-dono pour une review de Ghost of Tsushima. Nouveau jeu du studio Sucker Punch (InFamous) et dernière exclue de la PS4. Après The Last of Us 2, les samouraïs de Sucker Punch ferment t-ils convenablement l’ère PS4?

Une direction artistique encore plus japonaise que les japonais

Alors 1er point que je voudrais mettre à l’honneur et qui a forcément frappé tout ceux qui y ont joué, les graphismes. Le jeu n’est pas un monstre de démonstration technique avec du Ray Tracing sur les poils de nez des personnages. Pourtant c’est l’un des plus beaux jeux auxquels j’ai joué, pourquoi ?

On est complètement immergé dans ce décor somptueux

La direction artistique est juste sublime tout est fait pour nous faire voyager dans un Japon féodal sans fioritures. Des paysages éclatants et vivants, un jeu de lumière qui vous fait rêver, une flore diversifiée et très colorée, un jeu de climat très poussé qui a un impact très fort sur la vue. Le tout saupoudré d’un vent qui animera chaque arbre, brin d’herbe et vous-même. C’est simple je vous invite à regarder les clichés que j’ai pris durant tout l’article (et encore plus à la fin). Vous comprendrez pourquoi on a envie de s’envoler le lendemain au Japon.

Les différentes tenues et armures de Jin Sakkai, le héros de l’histoire, sont très très stylées vous aurez vraiment de quoi trouver votre style. 

Hiver ou Eté, Jin a toujours la classe

Si il y a un point noir pour moi ça serait les émotions que dégagent les visages des protagonistes. C’est assez inégal selon les cinématique tantôt on ne lit rien sur les visages tantôt les émotions sont retranscrites assez subtilement sans trop en faire. Heureusement, les doublages sont excellents. En particulier Jin, doublé par Kazuya Nakai le doubleur de Zoro dans One Piece !

Un scénario classique aux enjeux complexes

L’île de Tsushima subit une invasion des mongols et les samurais de l’île défendent leur territoire au péril de leur vie. Jin Sakkai, seul survivant de la bataille de la plage de Komoda est l’un des derniers samurai de l’île et doit se relever pour combattre par tous les moyens.

Au niveau du scénario c’est très classique MAIS…

Ce qui est vraiment intéressant dans les différentes intrigues du jeux c’est les évolutions de chacun des personnages principaux en particulier Jin. En effet être un samouraï, c’est clairement stylé mais incombe des responsabilités comme le fait d’affronter toujours l’ennemi de face et avec honneur même dans les situations désespérée quitte à y laisser la vie. Et c’est là que Jin Sakkai va devoir faire un choix, reprendre le combat en tant que samouraï au péril de sa vie ou devenir un shinobi et jeter son honneur pour sauver les habitants de Tsushima.

Les personnages secondaires sont très classes

Tout au long du récit, on verra Jin changer d’idéologie et affronter les répercussions de ses choix. On s’éloigne alors du gentil qui tue les méchants. Jusqu’à la toute fin du jeu on se demande si on a suivi la bonne voie. Même chose avec les différents récits des autres personnages qui aideront Jin dans cette guerre. On se rendra compte que le camp des “gentils” n’est pas exempt de défauts et qu’il n’y a pas que Jin qui fera des choix discutables ou non.

Et c’est là que Ghost of Tsushima est excellent. Les dialogues du jeu sont très bien écrit (et très bien doublés). Ils permettent de comprendre les changements d’états d’esprits des protagonistes dans cette époque qui est clairement sans pitié, où la mort jonchera les sentiers tout au long de votre traversé de l’île. Ce que je trouve dommage c’est que certains combats gagneraient à être plus épiques notamment vers la fin du jeu où j’ai failli être déçu du dénouement.

Quand je vous dis que les paysages explosent la rétine

Ghost of Tsushima fait vibrer vos sens à cette époque atypique

Au niveau de la bande son, on retrouve toujours un soin apporté par rapport au thème sans trop jouer sur l’esprit féodal. Les OST de l’histoire sont très prenantes et épiques, tandis que l’exploration se fera en bonne partie sans musique. Seulement le son du vent et des arbres pour vous immerger dans l’ambiance très travaillée des différentes zones de l’île. 

Pour finir parlons de gameplay. C’est quand même pour ça qu’on est là, incarner un samouraï et découper des ennemis. Votre arme principale, le katana, vous permettra d’utiliser des combos différents selon l’une des 4 postures que vous pourrez adopter. Chaque posture étant plus efficace selon l’arme de votre adversaire.

Il y a des mini-jeux sacrément sympa !

Parades et esquives seront de mise pour affronter les adversaires qui s’élanceront à plusieurs sur vous. Et gare aux archers!! Il faudra donc être capable de jongler entre les postures en plein milieu des groupes ennemis. Vous aurez aussi accès à l’arc court, rapide, et l’arc long, plus lent, mais plus précis et puissant. Vous débloquerez aussi quelques attaques spéciales qui sont tout simplement jouissives pour l’oeil digne de Zoro et son Ittoryu.

On sent que t’es un peu fatigué mon p’tit Jin

La voie du samouraï et également celle du shinobi

Mais n’oubliez pas Jin Sakkai devient plus qu’un samouraï pour se rapprocher du shinobi ultime. Ainsi, vous débloquerez kunais, fumigènes, grenades et autres. Vous deviendrez un véritable assassin se déplaçant furtivement pour vider des camps ennemis sans se faire repérer. Un gameplay qui se rapproche beaucoup des Assassin’s Creed.

L’exploration de l’île se fera via des points d’intérêts sur la carte que vous débloquerez en passant à côté. Vous aurez des camps et villages à libérer des mongols soit furtivement, soit de front avec la mécanique de confrontation pour défier les ennemis.

Vous aurez également des temples à débloquer nécessitant une petite phase de plateforme et vous permettant d’obtenir des charmes à équiper pour améliorer vos stats. Des autels où prier, des haïkus à composer dans des paysages somptueux ou bien des missions annexes. De nouvelles armures à débloquer offrant différents bonus, etc… Vous aurez aussi de nombreux duels de boss qui vous demanderont plus d’attention sur vos parades et esquives et souvent dans un décors et une musique propre.

Les combats de boss sont dignes des films de Kurosawa

La PS4 peut rengainer son katana avec Ghost of Tsushima

Pour conclure, le jeu est kiffant. Les attaques au katana sont tellement fluides et satisfaisantes qu’on ne s’en lasse jamais. La durée de vie est aux alentours des 20h pour faire le scénario en ligne droite et beaucoup plus avec les objectifs annexes. La beauté du décor et le contenu du jeu vous pousserons à papillonner durant toute l’exploration. Les dialogues entre Sakkai et ses compagnons nous permettent vraiment de comprendre la personnalité des personnages.

On pourrait ressentir une certaine redondance dans les missions mais personnellement le gameplay au katana est tellement plaisant que je ne refusais jamais une confrontation directe ! (Shinobi, l’assassinat, Naruto, c’est pas dans mon bushido). Si vous aimez le Japon, les combats à l’épée et les belles vues, vous avez probablement déjà joué au jeu. Sinon, lancez-vous sans hésiter !

On n’a pas souvent une grosse production développée avec autant de soin et de passion. Seulement quelques jours après sa sortie, on a droit à une mise à jour pour ajouter un niveau de difficulté supplémentaire se rapprochant encore plus de l’idée d’un duel mortel au sabre.

Le mode photo est vraiment très sympathique et offre de nombreux paramètres (heure ingame, climat, colorimétrie, vent…).

Les points positifs :

  • Une direction artistique sublime digne d’un film de Kurosawa.
  • Le gameplay au katana extrêmement jouissif.
  • L’exploration très bien travaillée avec une durée de vie conséquente.
  • Un scénario simple mais qui nous questionnera sur nos décisions.

Les points négatifs de Ghost of Tsushima:

  • Des expressions faciales par moment grimaçantes (oh le jeu de mot).
  • Le jeu peut devenir redondant à force.
  • Un peu trop facile à mon goût.
Au repos, guerrier !

La Team te suggère aussi

1 Discussion

Le multijoueur s’invite dans Ghost of Tsushima | Gaak 2 septembre 2020 - 17 h 21 min

[…] encore franchi le pas de la dernière création de Sucker Punch, ce mode vous aidera peut-être (on n’oublie pas notre test juste ici). Même si les développeurs continuent de balancer des mises à jour, personne ne s’attendait à […]

Reply

Laisse un commentaire