Accueil Critiques Les Trésors du Nain: Parasite, tome 1 (réédition)
Les Trésors du Nain: Parasite, tome 1 (réédition)

Les Trésors du Nain: Parasite, tome 1 (réédition)

par Balin 13 septembre 2020

Aujourd’hui, je vous présente (vraiment?) une oeuvre culte en ayant inspiré plus d’un, Parasite! On découvre ainsi la réédition du premier tome par Glénat! (Shima vous en parlait juste ici!)

Les Trésors du Nain Parasite Réédition Édition Originale Glénat Hitoshi Iwaaki

Une réédition de la série pour 2020!

Parasite est une oeuvre d’Hitoshi Iwaaki sortie en 1988. Cette nouvelle édition arrive donc 30 ans après le succès de la série! Ce qui témoigne de l’aspect culte de l’oeuvre.

Cette réédition compte 8 tomes (contre 10 pour la première édition). Avec des nouvelles couvertures, des pages couleurs ainsi qu’une nouvelle traduction. Elle s’accompagnait également de l’anthologie neo-parasite que je vous présentais juste ici.

Je vous mets aussi le synopsis de l’oeuvre

Depuis des milliers d’années, l’Homme se trouve au sommet de la chaîne alimentaire. Jusqu’au jour où de mystérieuses sphères, abritant d’étranges parasites, se répandent un peu partout sur Terre. Rapidement, les entités prennent possession de certains habitants. Nul ne sait d’où elles viennent, mais ce qui semble certain, c’est qu’elles sont là pour débarrasser le monde de l’espèce humaine.

Shinichi, jeune lycéen, est un “hôte” dont le cerveau a miraculeusement été épargné : et pour cause, Migy, son parasite, a pris possession de son bras droit ! Ce cas exceptionnel va déboucher sur une singulière cohabitation. Car au-delà de la fusion physique opérée entre Migy et Shinichi, qui partagent désormais le même corps et la même vie, va se développer un lien d’attachement particulier où les deux êtres vont apprendre chacun l’un de l’autre. Alors que Shinichi se découvre doté d’incroyables facultés physiques, il prend aussi conscience de la menace qui plane sur ses proches… et sur l’humanité tout entière.
Réussira-t-il, avec l’aide de Migy, à enrayer l’inévitable invasion ?

Source: Glénat

Pour ceux que ça intéresse, l’adaptation animée est disponible sur Netflix!

Ce premier tome de Parasite, que peut-on en penser?

Ce que nous apporte la réédition:

D’abord, un nouvel aspect graphique. En effet, cette réédition de Parasite est reconnaissable à ses couvertures. Il s’agit d’une version alternative des couvertures de l’édition deluxe japonaise. Cette dernière est sortie en 2003.

Jaquette Parasite Tome 1 Réédition Édition originale Glénat Les Trésors du Nain Hitoshi Iwaaki
© by IWAAKI Hitoshi / Kodansha

Un vernis sélectif, une couverture plus sombre qui rend plus justice à l’oeuvre qu’est Parasite, cette réédition est vraiment belle! On peut cependant regretter que la couverture se salisse et marque vite et que la moindre imperfection se voit.

« Shinichi, j’ai regardé dans des livres ce que voulait dire « démon », et je trouve que ce qui s’en rapproche le plus, ce sont vous, les humains »

Histoire: Lorsque je me suis emparé du cerveau de cette humaine, j’ai reçu une forme d’injonction: « Dévore ceux de cette espèce jusqu’au dernier! »

Et évidemment, de superbes pages couleurs!

Pages couleurs Parasite Réédition Édition originale Tome 1  Glénat Hitoshi Iwaaki
© by IWAAKI Hitoshi / Kodansha

La traduction a été actualisée également, et est plus proche de l’originale. Mais relever tous les changements est long et surtout inutile alors je passerai outre.

Un petit mot sur la lecture du tome 1 de Parasite

Ce tome 1 de Parasite est vraiment prenant. Il nous présente un univers intéressant et en pose les bases solides. On a un point de vue presque scientifique, biologique sur la relation entre Shinichi et Migy le parasite. Une cohabitation au départ un peu étrange, mais qui s’avère très intéressante à suivre:

Parasite porte un jugement acerbe sur l’humain, sa place dans la Nature (chaîne alimentaire notamment) ainsi que ses comportements et ses relations.
L’auteur apporte un soin particulier à l’esthétique « gore », qui reste somme toute gentille, et aux scène d’action. Visuellement c’est beau, peut-être un peu vieillot pour certains, mais aussi emprunt de nostalgie à mon sens.

Extrait Parasite Réédition Édition Originale Glénat Hitoshi Iwaaki
© by IWAAKI Hitoshi / Kodansha

Mais personnellement, c’est plutôt l’aspect psychologique de l’oeuvre qui m’a marqué. Parasite est une oeuvre mature, réfléchie, pleines de questions et parfois de réponses (ou pas). Personne n’est réellement mauvais, personne n’est réellement bon, tous sont étrangement humains (les Parasites y compris!)

Pour finir, si vous ne vous êtes jamais lancés dans Parasite, je vous le recommande. Peut-être pas le manga si vous tenez les graphismes old-school en horreur, mais au moins l’animé. C’est, à mon sens, une oeuvre marquante de la culture manga!

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire