Accueil NewsAnimes MAPPA : la tourmente des conditions de travail continue
MAPPA : la tourmente des conditions de travail continue

MAPPA : la tourmente des conditions de travail continue

par Inès Scarlet 19 février 2022

Le studio d’animation avait déjà été la cible de critiques sur son environnement de travail. Mais dans deux tweets (désormais supprimés) du réalisateur et animateur de la saison finale de l’Attaque des Titans, Teruyuki Omine, il explique qu’il a enfin pu retourner chez lui après 3 jours. 

Omine – tweet 1 : « le producteur m’a dit que je suis fatigué, mais je suis fatigué » – tweet 2 : »Je suis rentré chez moi pour la première fois en 3 jours. »

Des conditions de travail semblables à celles de l’usine 

MAPPA est actuellement en charge de la dernière saison de Shingeki No Kyojin, mais aussi de la saison 2 de Jujutsu Kaisen. L’entreprise d’animation gère aussi Chainsaw Man. L’animateur Mushiyo a vivement critiqué cette décision du studio de travailler sur autant d’émissions à la fois. Le mieux aurait encore été de créer une équipe “proprement” pour éviter des “corrections très chronophages” selon lui. Il décrit les conditions de travail de MAPPA comme similaires à celles “de l’usine”. 

Celui-ci a complètement remis en question son désir de travailler aux côtés de MAPPA et a fini par claquer la porte de l’entreprise. Selon lui, son sentiment d’un travail à la chaîne était partagé par “80% des employés”.

Dans une série de tweets en mai dernier, désormais introuvables, il expliquait que le studio entretenait des relations malsaines avec le travail de ses employés. On lui aurait demandé de retoucher des dessins toute la nuit, encore et encore. C’est ce qui l’a poussé à quitter MAPPA, alors qu’il travaillait sur la dernière saison de SNK. 

Salle d'animateurs Conditions de travail MAPPA Salaire Anime Japanimation Animation Japonaise Industrie Free-Lance Dorian Coulon
Mappa a fait l’objet de plusieurs plaintes concernant ses conditions de travail et de rémunération

Des salaires dérisoires 

L’année dernière, un autre animateur du studio, Ippei Ichii, avait mis en lumière les basses rémunérations que la société nippone proposait à ses employés. Généralement cela s’appliquait pour une production d’anime à destination de Netflix. Les animateurs se voyaient offrir une paie de 3 800 yens soit 30 euros par cut. Le lanceur d’alerte poussait donc ses collègues à demander un salaire 4 fois plus élevé à 15 000 yens (114 euros). 

Un autre employé d’un studio sous-traitant de MAPPA déclarait avoir été rémunéré l’équivalent de 2 euros pour une animation in-between (animation de transition entre deux objets). Et cela, alors que le projet était destiné à “la société qui a récemment fait un clip viral”, explique-t-il. La mission qu’on avait confiée à son équipe était particulièrement exigeante, car le film demandait un degré de finition très élevé. 

MAPPA est loin d’être le seul studio concerné par cette situation

Les récents tweets du réalisateur et animateur de SNK a remis ce studio sous les feux des projecteurs. Mais il est loin d’être le seul dans cette situation. MAPPA est très critiqué de tous les côtés et prend la quasi-totalité de la haine des réseaux sociaux sur le sujet. Malheureusement, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Dans le milieu de la jap-animaton, de telles conditions de travail et une si basse rémunération sont presque monnaie courante. MAPPA n’est donc clairement pas un cas isolé. Dans l’industrie nippone, on retrouve beaucoup de cas similaires.

Les free-lance ont-ils de meilleures conditions de travail ? 

Cette question se pose après que les influenceurs Kamal & Kyta (aka le Mont Corvo) aient posté une interview avec un animateur français en free-lance chez MAPPA. Dorian Coulon a travaillé sur l’Attaque des Titans, notamment sur l’épisode 80. Précisons que le poste qu’il occupe n’a rien avoir avec celui d’un réalisateur comme Omine, ainsi la charge de travail reste différente. À travers son interview, le free-lance leur a donc exposé la charge de travail imposée par le studio. Il explique que certains épisodes ont demandé une quantité de travail monstre. L’animateur souligne les instructions à suivre à la lettre et le peu de marge d’erreur possible. Le but étant bien-sûr de “mettre le paquet” comme le dit l’influenceur en face.

Mais il reste plutôt satisfait de ses conditions de travail. “La plupart du temps, je dors bien”, affirme-t-il lors de son interview. Il explique même que les meilleures deadlines se trouvent chez MAPPA. Par contre, Dorian ne cache pas que “la jap-animation, ce n’est vraiment pas là où il faut aller” en terme de salaire. Les animateurs sont payés “au lance-pierre » nous confirme-t-il.

Il reste cependant difficile de comparer un employé du studio d’animation à un free-lancer. Dorian Coulon nous précise que « les animateurs-clés ont un quota de cuts à remplir par mois (tandis que) les animateurs free-lance, c’est différent« .

Mais concrètement, qu’est-ce que le studio de Shingeki No Kyojin répond à ces accusations ? 

Communiqué de MAPPA de juillet 2021 Conditions de travail MAPPA Salaire Anime Japanimation Animation Japonaise Industrie Free-Lance Dorian Coulon
Communiqué de MAPPA – Juillet 2021

MAPPA est revenu de façon officielle sur les salaires de ses employés ainsi que sur leur environnement de travail. Dans un communiqué publié en juillet 2021, la firme japonaise a démenti les plaintes dont elle fait l’objet. Elle a déclaré ne jamais avoir offert de compensation injuste à ses créateurs (toute personne travaillant sur la création d’un anime, animateurs inclus). Le studio a également démenti avoir forcé, ou poussé ses employés à travailler. 

L’annonce se finit sur l’objectif qu’a MAPPA de continuer à améliorer les conditions et l’environnement de travail de ses employés.

Pour autant, les témoignages se multiplient à l’encontre de ces studios d’animation. L’acharnement de Teruyuki Omine pour Shingeki No Kyojin ne fait aucun doute. Mais à côté, on vient d’apprendre le report du dernier épisode de SNK (87). Il sera diffusé le 3 avril au lieu du 27 mars 2022 ! La raison : un autre programme sera proposé à la place au Japon.

La Team te suggère aussi

1 Discussion

SNK: Les secrets derrière la production de la Saison 4, Partie 2 ! - Gaak 1 mars 2022 - 17 h 00 min

[…] se souvient par exemple des fans qui ont été jusqu’à menacer et insulter les animateurs; sans savoir que ces derniers n’avaient pas les meilleures conditions de travail. Pour Yuichiro Hayashi, le directeur de cette Partie 2, ces critiques ont quand même du bon: […]

La section commentaire est fermée