Accueil Critiques Granblue Fantasy Versus, le fighting game de 2020 ?
Granblue Fantasy Versus, le fighting game de 2020 ?

Granblue Fantasy Versus, le fighting game de 2020 ?

par Ludwig NightKing 15 avril 2020

Arc System Works continue de nous régaler dans le monde du fighting game. Après Dragon Ball FighterZ, le studio japonais revient avec Granblue Fantasy Versus. On a bien fait chauffer les manettes dessus, voici notre avis.

Du RPG au Fighting Game

Granblue Fantasy, c’est une sacrée histoire. À l’origine, c’est donc un RPG Mobile développé par Cygame sorti en 2014. Dans l’équipe, on retrouve d’ailleurs des anciens de Square Enix en la personne de Nobuo Uematsu (compositeur) et Hideo Minaba (directeur artistique). Ces deux artistes sont notamment connus pour avoir travaillé sur Final Fantasy V, VI et IX.

Suite au succès du jeu, Granblue Fantasy c’est ensuite décliné en manga (disponible chez Pika) ainsi qu’en anime (à retrouver sur Wakanim), tous deux sortis en 2017. Preuve que la licence rapporte gros et fonctionne très bien au Japon. Tellement que Cygame a demandé à l’un des studios maître du fighting game de leur faire un jeu. Oui, on a ici une adaptation d’un jeu en…jeu.

Le jeu de base sur mobile

Maintenant que vous voyez plus clair concernant la réalisation de Granblue Fantasy Versus, passons aux choses sérieuses. Monter à bord du Grandcypher (il n’y a pas que le Thousand Sunny dans la vie) et en route !

Granblue Fantasy Versus, une exploration inédite

Le dernier bébé d’Arc System Works se présente donc avec un casting de 12 personnages, plus deux seasons pass comprenant chacun 5 personnages. Ce qui montera le total à 21 personnages si vous déboursez des euros supplémentaires.

Avant de rentrer davantage dans le détail des personnages, je voudrais d’abord évoquer avec vous le système du jeu. Car contrairement à ce que l’on pense, ça doit bien être l’œuvre d’Arc System la plus singulière de leur catalogue. Quand on pense à eux, on voit directement des combos ultra nerveux avec des hits par centaine. Ceux qui ont joué à Dragon Ball FighterZ voient très bien où je veux en venir, avec un système de combat permettant de faire facilement affoler le compteur de hits.

Bah dans GBFV…ce n’est absolument pas le cas. Oui le jeu est rapide, fluide, et ça va bien plus vite que Tekken et Street Fighter. Mais vous allez difficilement faire plus de 10 hits à chaque occasion. Pas de dash aérien non plus ni aucune facilité de déplacement hormis la course classique.

En fait, Granblue se rapproche davantage de King of Fighters. Des combos courts mais diablement efficaces. Si au tout début, le contrôle des personnages peut s’avérer simple (entre 4-5 techniques spéciales par personnages), le jeu dissimule une complexité qui ravira les experts du genre. Esquive type pas de côté (comme dans les premiers Fatal Fury), dash esquive (comme dans King of Fighters), un coup brise-garde par-dessus la tête et une aptitude spéciale unique à chaque personnage sont à maîtriser.

Vous l’aurez compris, on est bien loin d’un Guilty Gear ou Blazblue. Bon par contre, comptez une à deux super techniques par perso (ça, ça change pas).

De Gran à Vaseraga, tout le monde y trouvera son compte

Ok, maintenant, parlons davantage du roster de ce fighting game. 11 personnages disponibles directement dont un à débloquer une fois le mode RPG terminé. On y reviendra sur ce mode plus tard dans le test.

L’écran de sélection des personnages

En fonction de votre style de jeu, vous devriez assez aisément trouver votre personnage idéal. Pour les débutants, je conseillerai Gran, le héros. Il y a une movelist très complète avec une boule, une charge, un anti-air extrêmement efficace (qui vire au Shin Shoryuken en EX) et un coup chargé en aptitude unique. C’est un personnage simple d’usage, bien polyvalent et qui combotte assez facilement. Pour ma part, j’ai vraiment appris à le jouer dans le mode RPG.

Gran, le héros

Dans le même genre, vous avez Katalina. Personnellement, elle me fait penser à Charlotte de Samurai Shodown de SNK (escrimeuse en armure hein). Très similaire à Gran, elle possède un counter très sympa quand on le maîtrise.

Plutôt vitesse ? Projectile ? Projection ?

Pour les amateurs de personnages rapides et vifs, leur choix va se tourner vers Lancelot. Le chevalier aux épées jumelles est le plus rapide du casting. Il enchaîne très rapidement ses coups et peut imposer un véritable rythme infernal à ses adversaires. Ceux qui jouent Chipp dans Guilty savent déjà qui prendre.

Katalina vs Charlotta

Nécessitant déjà davantage de maîtrise, Lowain est un personnage particulier. Déjà, il ne se bat pas seul mais avec ses deux acolytes. Comme dans King of Fighters, vous pouvez les invoquer façon strikers. Un combattant assez spécial mais très fort. Fait amusant avec ce personnage, son ultime technique est tout simplement d’invoquer une déesse que vous incarnez dans le duel. Sacré Lowain.

Perceval, empereur des flammes est, je trouve, le perso le plus classe du roster avec Metera. Petit bémol avec lui, je le trouve un peu lourd. Il fait pas mal penser à Sol Badguy concernant sa movelist, sa boule est d’ailleurs la même que le Gun Flame de Sol.

Quand je vous dit que c’est beau

Je vous parlais de Metera, c’est l’archer du jeu. Donc, madame projectile et oui, en multi vous allez en voir des joueurs spammer ses flèches. Le pire, c’est que Metera est très simple d’utilisation et peut infliger de lourdS dommages sans trop de difficulté.

Il y a également Ferry, Charlotta et Zeta en personnages féminins qui sont très intéressantes. Je vous laisse les découvrir manettes en main.

Pour les fans de poids lourds, GBFV propose deux personnages de ce type. Ladiva, femme à barbe catcheuse ainsi que Vaseraga, chasseur de dragon équipé d’une faux géante.

Faut pas trop déconner avec Vaseraga et Zeta

Et enfin pour finir, le personnage que vous débloquez à la fin du jeu n’est autre que Beelzebub, le boss du jeu. Le combattant est très classe avec la digne movelist de boss (téléportation, multiples projectiles et combo qui rentre facilement). Durant son attaque ultime, Beelzebub se croit tout droit dans Dragon Ball Z au passage haha.

Genkidamaaaaa euhhh

Un mode RPG où on s’y prend vraiment

L’une des forces de ce fighting game est également son mode story-RPG. En plus de nous conter l’histoire de Granblue Fantasy, c’est aussi le mode qui nous apprend à jouer. Personnellement, je déteste les tutoriels dans les jeux, bah là, je m’y suis pris très facilement.

Ce mode est un action RPG très similaire au Beat them all à l’ancienne comme Final Fight. On a un couloir, des ennemis et on les tape tous. Avec bien-sûr, des boss à certains niveaux et certaines conditions spéciales. Là où le jeu ne se contente pas de simplement offrir un BTA, il y a également une véritable notion RPG dans ce mode.

Faire la story à deux? Saaahh quel plaisir

Votre équipement augmentera vos points de vie ainsi que votre attaque mais aussi votre « barde » élémentaire. En fait, chaque ennemi à une faiblesse élémentaire et vous devez donc modifier votre équipement en conséquence. Des sorts de soutien sont également au rendez-vous comme tout bon RPG.

Autre gros point positif, la possibilité de faire l’aventure à deux. Avec une seconde manette ou online. Comme à l’époque où on s’enchaînait des parties à plusieurs à la maison. Concernant la durée de vie, comptez dans les 5-6 heures pour en venir à bout et obtenir Beelzebub. Aussi, c’est dans ce mode que vous pouvez obtenir des apparences différentes pour vos armes. Quand je vous dis que l’ADN RPG est respecté.

Granblue Fantasy Versus, le jeu le plus complet d’Arc System Works ?

Le côté artistique est vraiment magnifique

Alors, verdict, que vaut ce Granblue Fantasy ? Bah très simplement, le jeu est excellent est ravira tous les fans du genre. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que c’est le meilleur succès d’Arc System au Japon avec déjà plus de 200k exemplaires vendus.

Le studio japonais a su modifier son système de jeu et appliquer une recette différente qui colle davantage à l’univers de Cygames. Oui, c’est moins rapide qu’un Guilty Gear et c’est pas plus mal. Pour les fans de Sol, Guilty Gear Strive arrive cet Automne dans nos salons, donc pas de panique.

Le jeu est super beau, les animations magnifiques et les cinématiques des super coups envoient vraiment du lourd. Encore plus quand vous finissez votre adversaire avec la technique ultime de votre personnage. Pour tous les amoureux de fighting game, c’est un must have à avoir dans sa collection. On remercie Just for Games de nous permettre de jouer à ce GBFV dans notre région et d’également posséder une version complètement traduite en français.

Hideo Minaba a vraiment un trait de dingue

Les points forts de Granblue Fantasy Versus :

  • C’est beaaaauuuuuu, c’est fluide, ça envoie du lourd
  • Un casting varié pour tout le monde
  • Le mode RPG très cool et assez passionnant
  • Full traduction en FR
  • Le online bien fichu avec une présentation « à la Arc Sys »

Points négatifs :

  • Seulement une dizaine de perso et l’autre moitié à payer, erf
  • Des temps de chargement assez nombreux
  • Il n’y a personne qui y joue en online en France ?!

Granblue Fantasy Versus disponible en physique et dématérialisée sur Playstation 4.

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire