Accueil Critiques Trouvailles du Nain: Shadows House, bienvenue chez les Ombres!
Trouvailles du Nain: Shadows House, bienvenue chez les Ombres!

Trouvailles du Nain: Shadows House, bienvenue chez les Ombres!

par Balin 6 juillet 2021

Il est donc l’heure du bilan pour Shadows House! L’adaptation de Cloverworks est-elle parvenue à nous séduire? Est-ce un des animés de la saison?

Pour rappel, Shadows House est l’adaptation du manga éponyme de so-ma-to réalisée par le studio CloverWorks Les 13 épisodes sont à retrouver sur Wakanim.

Un manoir qui cache un secret… Dans un immense manoir bâti à flanc de falaise vit une famille d’êtres sans visage aux airs d’aristocrates, les Shadow. Ils ont, pour les servir et leur tenir lieu de « visage », des domestiques désignés comme poupées vivantes. L’entrée de l’une d’elles au service de la jeune Kate Shadow marque le début d’un bien singulier quotidien entre une ombre et sa poupée. Voici l’adaptation animée d’un manga éminemment insolite !

Shadows House: entre ombres et lumières!

Le récit que nous propose Shadows House est assez original. J’en parlais déjà en première impression, une aura de mystère vraiment importante, presque horrifique, plane sur le récit. Elle intrigue, suscite la curiosité et garde en haleine tout au long des 13 épisodes. Le rythme est prenant, je n’ai pas vraiment senti de longueur et j’ai toujours eu cette petite impatience avant chaque épisode.

On suit Emilico, une poupée, et Kate, son Ombre-Maître. Au fur et à mesure de l’histoire, le duo devient de plus en plus complice, le but étant de devenir réellement fusionnel afin d’intégrer les hautes sphères de la famille Shadow. Mais c’est une famille très particulière, avec une hiérarchie bien définie. Ainsi, on peut découvrir des thématiques qui m’ont un peu surpris. Lutte des classes, conditionnement et libre arbitre, quête d’identité; on peut y voir les problématiques du monde réel finalement!

Le mystère est omniprésent, quelques réponses nous sont données mais la plupart des intrigues sont à résoudre par nous-même. Au fur et à mesure, on découvre de nouveaux indices, de nouvelles révélations qui viennent remettre en question ce qui était auparavant établi.

Cependant, il faut bien noter que ce que raconte l’anime est assez différent du manga. En effet, les différents évènements ne se déroulent pas dans le même ordre chronologique. Il y a même certaines séquences, voire des épisodes entiers (comme les trois derniers) qui sont totalement inédits. Et pour le coup… La baisse de qualité est assez sensible malheureusement.
(Ces changements s’expliquent par la crainte des auteurs de ne pas avoir de saison 2, et l’envie de proposer une histoire complète).

Scénario: 3/5

Sur le plan de l’animation, la copie que nous rend le studio Cloverworks est difficilement critiquable. C’est beau, c’est fluide, c’est dans les standards de l’époque. Certains diront d’ailleurs que c’est très générique.

Trouvailles du Nain Shadows House Wakanim Avis Review Critique Les Trésors du Nain Anime Printemps 2021
© by SÔMATÔ / So-ma-to / Shûeisha


Je pense cependant que certains passages auraient mérité un peu plus de « folie », un peu plus de punch. Au final, l’anime n’est qu’une adaptation au plan par plan du manga. La réalisation n’est pas très inspirée et donne parfois une impression ennuyeuse. J’aurais aimé être surpris!

Néanmoins, cela reste dans l’idée générale de l’anime qui est plutôt contemplatif, très poétique dans ses visuels.

Animation: 4/5

Le plus gros point fort de Shadows House, c’est à mon avis son univers.

Visuellement c’est très soigné, l’esthétique est envoûtante: un magnifique spectacle! Le manoir, les jardins, les dédales de couloirs et de pièces; tous ont un côté oppressif mais aussi très intrigant. On peut également noter des éléments très « particuliers », dérangeants, comme les cercueils dans lesquels dorment les poupées.
L’ambiance, empruntant aux styles gothique et steampunk, est vraiment géniale.

Trouvailles du Nain Shadows House Wakanim Avis Review Critique Les Trésors du Nain Anime Printemps 2021
© by SÔMATÔ / So-ma-to / Shûeisha

Les costumes victoriens viennent un peu contraster avec cet atmosphère un peu pesante, ils apportent un peu de « joie » et sont du plus bel effet!

On peut également noter la place importante prise par la bande-son de l’anime. L’opening, sans parole, nous emporte directement dans cet univers mystérieux, étrange et énigmatique. Les OST accompagnent également très bien l’ambiance générale.

Univers: 5/5

Un autre point notable, où en tout cas qui m’a marqué, ce sont les personnages de l’anime. Ils fonctionnent pour ainsi dire tous par duos: Ombre-Maître et Poupée. Chacun des duos ayant par ailleurs une dynamique propre. Certains dépendent l’un de l’autre et se tirent vers le haut. Quand d’autres sont plus ambivalents et ont bien du mal à s’entendre. Il existe aussi des cas « extrêmes », relevant plutôt de la symbiose ou du parasitisme. Finalement, je les ai tous trouvés attachants, et ce malgré le nombre! (Un dizaine de personnages!)

Trouvailles du Nain Shadows House Wakanim Avis Review Critique Les Trésors du Nain Anime Printemps 2021
© by SÔMATÔ / So-ma-to / Shûeisha

Pour parler un peu plus précisément des protagonistes principales, le duo Kate/Emilico fonctionne vraiment bien. L’Ombre est sereine, calme, presque mutique, là où la Poupée est solaire et rayonnante. Chacune possède les qualités qui manquent à l’autre. Au début, leurs caractères opposés sont un véritable obstacle, mais, au fur et à mesure, les deux personnages apprennent à se connaître, évoluent et s’entraident. Tout devient réciproque et je dois dire que c’est appréciable.

Personnages: 5/5

Pour résumer:

Pour ma part, j’ai passé un agréable moment devant chacun des 13 épisodes de Shadows House. La série nous propose un univers très travaillé et intéressant, qui vient directement du manga. Les designs, qui rappellent évidemment l’esthétique victorienne, sont magnifiques. Et ce aussi bien pour les personnages que pour les arrières plans. L’atmosphère globale oscille entre des phases glauques, presque morbides qui rappellent un peu les maisons hantées; et des phases plus « lumineuses », héroïques et pleines de joie.

C’est un contraste que l’on retrouve également dans les duos personnages. Chaque Shadows possède sa poupée, qui le met en valeur et vient illuminer un caractère bien souvent extrême. Les duos fonctionnent très bien séparément, mais aussi ensembles. Les poupées et leurs Ombres-maîtres se complètent, mais il en va de même pour les duos: ils se complètent entre eux.

L’histoire qu’on découvre est intrigante. L’atmosphère parfois lourde accentue le mystère de la série; suscitant une curiosité presque malsaine. On veut en savoir plus, on veut comprendre. La série nous propose quelques réponses de manière directe, mais certaines nécessitent un peu de mise ne relation et de réflexion.
En revanche, je pense qu’il est important de mentionner que l’animé ne suit pas exactement la trame du manga. Il se permet d’ailleurs des écarts parfois considérables. Ce qui me laisse penser que l’anime n’aura pas de suite, et qu’il n’existe que pour donner envie d’aller feuilleter le manga.

Pour ce qui est de la forme, le studio Cloverworks a produit une bonne animation, qui met bien en avant les qualités graphiques du manga. C’est relativement fluide et la colorimétrie rend bien compte des différentes atmosphères. Mais ce qui permet le plus l’immersion à mon sens, ce sont les différentes OST. Elles reprennent vraiment l’idée du mystère, de l’étrange.

Une excellente série animée, qui donne très envie de se lancer dans le manga!
D’ailleurs si cela vous intéresse, vous pouvez consulter l’article de Shima sur les tomes 1 et 2!

Note globale: 4,25/5

La Team te suggère aussi