Accueil Critiques Les Pérégrinations de Shima – Le Conte des Parias tomes 1 et 2
Les Pérégrinations de Shima – Le Conte des Parias tomes 1 et 2

Les Pérégrinations de Shima – Le Conte des Parias tomes 1 et 2

par Shima 30 avril 2021

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous présenter les deux premiers tomes du manga Le Conte des Parias. Un shônen fantastique et élégant en plein cœur de l’époque victorienne. Doki-doki nous annonce un manga dans la veine de Black Butler ou the Ancient Magus Bride, deux œuvres que j’aime énormément. Le Conte des Parias saura-t-il susciter autant d’intérêt que les deux mangas cités ? Découvrons-le tout de suite !

Je vous présentais et vous annonçais la sortie du manga ici.

 Le Conte des Parias
Couverture du Tome 1

Résumé Le Conte des Parias

Londres, 19è siècle. Quand une jeune fille désœuvrée lie son destin à celui d’un diable solitaire…

Deux êtres esseulés vivent chacun de leur côté dans un recoin de Londres, la grouillante capitale de l’immense empire britannique. L’un est un diable, revenu de tout, qui n’attend plus rien de la vie; l’autre est une petite orpheline enjouée malgré les terribles vicissitudes de la vie.
Un jour, leurs chemins se croisent et ces deux solitaires décident de lier leurs destins et de partir à l’aventure… Mais leur errance à travers le pays ne sera pas de tout repos. Parmi les chasseurs de diables lancés à leurs trousses, il en est un qui a une place tout particulière dans le cœur de la petite Wisteria…

Mon avis va porter sur les deux premiers tomes du manga. Doki-doki a fait le choix judicieux de sortir les deux premiers tomes simultanément. Un peu comme pour Shadows House, que j’avais adoré, le premier tome est un volume d’introduction. Je l’ai terminé avec un sentiments de “moui… c’était sympathique mais sans plus…”. Puis vient la lecture du second tome où l’intrigue générale se mets en place et suscite plus d’intérêt.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure le Conte des Parias, je vous conseille vivement de lire les deux premiers tomes pour vous faire un réel avis.

 Le Conte des Parias
Couverture du tome 2

Fantastique et époque victorienne

Le Conte des Parias part pour moi avec deux très bons points : le fantastique et l’époque victorienne. Je suis une grande amatrice de récits fantastiques. Le manga va se classer dans le genre “aventures d’un duo composé d’un humain et d’un non-humain” qui est assez présent depuis quelques années. Quelques unes de ces œuvres m’ont d’ailleurs beaucoup plu, je vous avais notamment parlé de the Ancient Magus Bride, Somali et l’Esprit de la forêt, la Princesse et la Bête ou encore le Monstre et la Bête. Autant d’œuvres avec des personnages forts qui forment un duo attachant. Nous y reviendront, mais Makoto Hoshino a créé un duo Wisteria/Marbas qui se révèle à la hauteur de ce côté là.

Le deuxième point qui m’a d’emblée plu, c’est l’époque victorienne. Outre l’architecture néoclassique et néogothique qui font de merveilleux décors pour le manga et la mode vestimentaire qui me fait rêver, nous retrouvons d’autres caractéristiques de cette époque dans le manga. En effet, là où certaines œuvres prennent juste le décor, Makoto Hoshino a aussi pris les thèmes de société associés. Les différences entre bourgeoisie et prolétaires seront présentes, mais sera aussi évoquée, la prospérité économique avec l’essor du chemin de fer et l’émergence de monuments qui deviendront par la suite symboles du pays.

Un duo attachant

Marbas est un diable immortel, une créature normalement invisible aux yeux des humains. Du fait de son immortalité, il s’est lassé de la vie et ne trouve aucun plaisir dans celle-ci. Il va croiser par hasard la route de Wisteria, une petite fille mendiant dans la rue, capable de le voir. Curieux de ce fait, Marbas va revenir voir la petite fille et une routine va s’installer entre eux, chaque soir il viendra lui raconter une histoire, apportant du bonheur dans l’existence malheureuse de la fillette et une distraction dans sa vie de diable. Le duo est né. Cependant, un événement tragique va venir bousculer cette routine. Ne voulant pas quitter Marbas, Wisteria va devoir passer un pacte avec lui. Mais passer un pacte avec un diable nécessite obligatoirement une contrepartie.

Cette étape va clairement marquer un tournant dans leur relation et dans l’histoire. Le manga va prendre un tournant intéressant permettant à la fillette de continuer à vivre heureuse près de Marbas, découvrant une vie inconnue, mais ce tournant va aussi permettre au diable de voir les choses différemment et de retrouver un peu d’intérêt dans la vie.

Pour ceux qui ça intrigue, je vais spoiler ce tournant de l’histoire dans le prochain paragraphe. Si le spoil ne vous gêne pas, cliquez sur le menu déroulant. Sinon, vous pouvez reprendre votre lecture sans spoil juste après.

SPOILER

La contrepartie que va offrir Wisteria à Marbas sont ses yeux. Après le pacte, la fillette se retrouvera aveugle et devra réapprendre à vivre. Le diable va l’aider dans cet apprentissage et va lui faire découvrir le pays et des choses qu’elle n’a jamais connues. Cependant, incapable de les voir, la petite fille va demander à Marbas de tout lui décrire. Un peu blasé au début, il finira par lui décrire sous les demandes de Wisteria, en détails chaque paysage, redécouvrant par la même occasion des choses qu’il ne voyait plus à force d’habitude. Marbas va retrouver aux côtés de Wisteria un peu d’intérêt et redécouvrir la joie et la magie qui peuvent être présents dans chaque petite chose.

En conclusion, Marbas et Wisteria forment un duo attachant. La fillette qui échappe à sa vie malheureuse en compagnie du diable et qui découvre une toute nouvelle facette de la vie est évidemment attachante. Le diable qui lui, après une vie trop longue, réapprend à apprécier les détails qui l’entourent est très intéressant. Le lien qui les liera tous les deux et leurs sentiments font de ce duo un binôme touchant à la hauteur des œuvres que j’ai évoqué plus haut.

 Le Conte des Parias

Péripéties et aventures

Marbas et Wisteria vont s’éloigner de Londres et visiter du pays. Il faudra un peu de temps à Wisteria pour s’adapter à sa nouvelle condition. La fillette va également découvrir de nouveaux aspects de la vie: des vêtements neufs, des fêtes… Il est toutefois évident que l’histoire ne va pas les laisser vivre tranquillement.

De nouveaux diables vont être introduits, tous ne sont pas aussi bien intentionnés que Marbas ! L’existence de l’Ordre de l’épée (une milice qui lutte contre les diables), va aussi nous être révélée. Un de ses membres est relié de façon très étroite à Wisteria. Comment va-t-elle vivre entre l’Ordre et Marbas ?

Au gré de leurs voyages, les protagonistes vont faire des rencontres tantôt pleines d’émotions, tantôt pleines de mystères qui apporteront beaucoup d’intérêt au récit et contribueront à forger le lien qui unit Wisteria et Marbas.

 Le Conte des Parias

Graphismes

Le trait de Makoto Hoshino est fluide et délicat, très agréable à regarder et se prête merveilleusement bien à l’époque victorienne. On notera d’ailleurs le très faible nombre de cases sans arrière plan. Ceux-ci sont très soignés et nous immergent relativement bien dans le manga.

Makoto Hoshino apporte beaucoup de soin à son manga. L’édition reliée bénéficie d’ailleurs de 131 pages retravaillées par rapport à la pré-publication !

 Le Conte des Parias

Conclusion sur les deux premiers tomes de Le Conte des Parias

En conclusion, le Conte des Parias et une belle découverte. Le tome un mets en place l’histoire, mais c’est dans le second que le récit va prendre tout son intérêt et réellement démarrer l’histoire. On y découvre de nouveaux personnages, de nouveaux enjeux et un lien qui se renforcera entre Marbas et Wisteria.

Je vais pour ma part suivre les prochains voyages de cet attachant duo avec intérêt.

NOKEMONO-TACHI NO YORU © 2019 Makoto HOSHINO / SHOGAKUKAN

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire